Nos produits chimiques vs. notre environnement

Que vous le réalisiez ou non, vous êtes entouré de produits chimiques ménagers à la maison. Pour la plupart d’entre-nous nous avions grandis autour de ces produits comme la lessive, le Windex, l’eau de Javel, l’antigel, etc. Depuis un jeune âge on est appris qu’ils sont toxiques à notre système si consommé. Mais on n’y pense pas trop du risque que ces produits chimiques posent sur la santé de notre environnement.  

La lessive n’est pas complètement biodégradable donc elle s’introduit à travers le traitement des eaux usés et contamine nos réserves d’eau et d’autres milieux aquatiques avec des métaux lourds toxiques comme le cadmium et l’arsenic. Un ingrédient commun des détergents est le phosphate. Il est prouvé par plusieurs études que le phosphate s’accumule dans les cours d’eau et peut entraîner l’eutrophisation en introduisant des nutriments à l’excès.  

L’eutrophisation est un processus de grande prolifération d’algues qui privent l’oxygène des poissons et d’autres espèces aquatiques.  

Le Windex est un produit très communément retrouvé dans les maisons à travers le Canada. Il contient une multitude de composant dont l’ingrédient principal est l’ammoniac, NH3. Ce composé cause l’eutrophication et l’acidification des sols ce qui contribue à des changements ainsi que des déséquilibres dans les écosystèmes. En ce qui concerne les effets sur la santé des humains, le Windex est un irritant des yeux et un irritant respiratoire qui peut engendrer des troubles comme l’asthme.  

Un inhalateur utilisé pour traiter l’asthme. Image via BRIAN LAWLESS/PA, FILE

À cause de sa potence dans sa capacité de désinfecter et de décolorer, l’eau de javel est souvent utilisée dans les hôpitaux, les restaurants, etc. Selon un article publié sur Quiberon “quand [l’eau de Javel] est rejetée dans l’environnement, elle libère du chlore qui réagit avec les matières organiques du sol, l’eau, l’air et forme des composés organochlorés très toxiques pour la faune.”

“ […] ce produit a un impact sur l’environnement car il libère du chlore tout au long de son existence (lors de sa production, de son utilisation puis de son rejet avec les eaux domestiques). Une fois libéré, le chlore peut alors s’associer avec d’autres molécules organiques et se convertir en organochlorés, particulièrement toxiques et persistants.”

Bioaddict

Au lieu d’utiliser l’eau de javel pour désinfecter et nettoyer, le vinaigre est une alternative non-toxique qui n’a aucuns effets négatifs sur l’environnement ni à notre santé. Plusieurs croient que l’odeur puissante du vinaigre est dangereuse d’inhaler mais en réalité elle ne pose aucun risque à notre système respiratoire. De même, l’odeur passe lorsque le vinaigre s’évapore.  

Image via, https://www.servicemasterrestore.com/blog/mold-damage/mold-myths-will-vinegar-kill-mold/

Au lieu d’utiliser l’eau de javel pour désinfecter et nettoyer, le vinaigre est une alternative non-toxique qui n’a aucuns effets négatifs sur l’environnement ni à notre santé. Plusieurs croient que l’odeur puissante du vinaigre est dangereuse d’inhaler mais en réalité elle ne pose aucun risque à notre système respiratoire. De même, l’odeur passe lorsque le vinaigre s’évapore.  

L’antigel est composé de soit éthylène glycol (C2H6O2) ou de propylène glycol (C3H8O2). Lors de la décomposition, ces deux produits chimiques finissent par créer des sous-produits non-toxiques : le dioxyde de carbone (CO2)  et l’eau (H2O), si ils sont laissés. Mais entre-temps, ils sont des substances toxiques. La dégradation de l’antigel peut former des acides corrosifs au fil du temps. Cela étant une source de contamination de métaux lourds à l’intérieur du système de refroidissement d’automobile. Les métaux lourds, le carburant et autres particules peuvent contaminer l’antigel à travers la lixiviation. Ces substances sont par la suite véhiculées et déposées par l’antigel dans le sol et l’eau. Ces contaminants peuvent se retrouver dans le sol et les cours d’eau, ayant des effets nocifs sur l’environnement et les organismes.  

Maintenant que vous avez ces connaissances, voyez-vous vos produits ménagers de la même façon ?

2 réflexions au sujet de “Nos produits chimiques vs. notre environnement”

  1. Bonjour Aimee,
    Votre article est très informatif avec des informations qui devraient être partagées en Amérique du Nord.Après d’avoir lire votre article, il est évident qu’il y a plusieurs produits nocifs dans nos maisons que nous devrions être conscient. Quelles alternatives donneriez-vous pour replacer ces produits ?

    1. Voici une liste de produits/substances qui peuvent servir comme alternatives pour nos produits chimiques communs :
      -vinaigre blanc
      -savon de Castille ou Sal Suds
      -sel naturel
      -bicarbonate de soude
      -borax
      -cristaux de soude
      -peroxyde d’hydrogène
      -citrons
      -chiffons en microfibre

      Il existe un nombre de sites web et blogues qui proposent des recettes composées d’ingrédients naturels.
      Par exemple,
      https://wellnessmama.com/6244/natural-cleaning/

      Pour ajouter, l’alternatif ne doit pas nécessairement être complètement naturel mais en utilisant des produits moins toxiques vous faites une différence dans votre environnement et pour votre santé!

      https://learn.eartheasy.com/guides/non-toxic-home-cleaning/

Laisser un commentaire