Le monde des frigos est en train de changer, êtes-vous prêts ?

Il y a quelques mois, en fait juste le décembre dernier, les États-Unis ont adopté une nouvelle législation parallèlement à l’accord d’allégement de la crise Covid-19. Cette législation concernait les fabricants de produits chimiques, le changement climatique et les HFC. La législation en question obligerait ces entreprises à réduire progressivement leur production de HFC et l’utilisation de réfrigérants contenant des HFC. La question évidente se pose alors : « Pourquoi les HFC ont-ils été interdits et comment allons-nous les remplacer ? ». Voilà la question à laquelle je vais tenter de répondre.

Tout d’abord, pourquoi une substance telle que les HFC serait-elle retirée du marché ? Répondre à cette question nous permet de savoir comment trouver une alternative et ce qu’il faut éviter dans cette recherche, cependant répondre à cette question est également compliqué. Il faut d’abord revenir quelques décennies en arrière pour obtenir un certain contexte. Les CFC, l’ancêtre des HFC, étaient le produit chimique utilisé pour le refroidissement des années 1930 jusqu’à 1987 environ. Ils ont été progressivement éliminés à ce moment-là après que l’on se soit rendu compte que les CFC affaiblissaient effectivement la couche d’ozone protégeant la terre.. Les HFC ont été introduits comme alternative, ce nouveau produit chimique ayant un effet beaucoup plus faible sur la couche d’ozone, mais même cela n’était pas une vraie solution. Les HFC, pour lesquels nous voulons actuellement une alternative, se sont avérés être des gaz à effet de serre. Leur excès est à l’origine du réchauffement climatique, ce qui explique la logique de l’opération de réduction progressive.

« global warm » by herae30 is licensed under CC BY-NC-SA 2.0

Maintenant que nous avons abordé ce sujet, il est temps de se pencher sur l’éléphant dans la salle. Quelles alternatives devrions-nous utiliser maintenant pour remplacer nos dangereux HFC ? La recherche a débouché sur deux options qui pourraient raisonnablement remplacer les HFC un jour : le dioxyde de carbone et l’ammoniac.

Dioxyde de Carbone:

Le dioxyde de carbone est une option particulièrement drôle, il représente 81% des émissions de gaz à effet de serre et est souvent pointé du doigt dans la lutte contre le changement climatique. Cependant, par définition, le dioxyde de carbone a l’un des plus faibles potentiels de réchauffement planétaire, avec une valeur de seulement 1 ! La raison en est que l’échelle a été créée à l’origine en utilisant des proportions par rapport au dioxyde de carbone.Le seul véritable inconvénient est que ses conditions de fonctionnement exigent une pression supérieure à autres réfrigérants.

L’Ammoniac:

L’ammoniac de son coté est la solution miracle. Les réfrigérateurs à l’ammoniac sont moins chers que les réfrigérateurs HFC, car l’ammoniac peut passer dans des tuyaux plus petits et donc moins chers. Il n’a également aucun effet sur la couche d’ozone et ne présente aucun risque pour le changement climatique. Toutefois, ce miracle s’accompagne d’inconvénients graves et quasiment extrêmes. L’ammoniac est extrêmement toxique et, à forte concentration, il peut provoquer la perte de la vue, des lésions pulmonaires, voire la mort. Seuls les professionnels peuvent réellement travailler avec ce produit et des systèmes sont mis en place lors de la construction de ces réfrigérateurs pour protéger ceux qui les utilisent.

Nous sommes donc à l’aube d’un choix, un choix important pour l’avenir du refroidissement et même de la terre. Entre l’ammoniac et le dioxyde de carbone, le choix que je fais personnellement est l’ammoniac. L’ammoniac peut avoir de graves inconvénients potentiels, mais tous ces inconvénients ne sont que cela, des inconvénients potentiels. Une utilisation et une manipulation appropriées par des professionnels, combinées à des appareils bien construits, permettront à la plupart des gens de rester en sécurité. L’ammoniac est dangereux, mais c’est la voie qui, objectivement, présente le moins de dommages à long terme.

Source(s)

ACHR. “The Case for Using Carbon Dioxide as a Refrigerant.” ACHR News RSS, ACHR News, 10 Aug. 2011, www.achrnews.com/articles/84847-the-case-for-using-carbon-dioxide-as-a-refrigerant.

Greenpeace. HFC Fact Sheet. 2009, www.greenpeace.org/usa/wp-content/uploads/legacy/Global/usa/binaries/2009/4/hfc-fact-sheet.pdf.

“Alternatives to HFC.” KEEP IT COOL, TOMPKINS!, www.keepitcooltompkins.org/alternatives-to-hfc.html#:~:text=Ammonia%20(NH3)%20is%20an%20environmentally,sterile%20containers%20under%20high%20pressure.

EPA. “Understanding Global Warming Potentials.” EPA, Environmental Protection Agency, 9 Sept. 2020, www.epa.gov/ghgemissions/understanding-global-warming-potentials#:~:text=CO2%2C%20by%20definition%2C%20has,being%20used%20as%20the%20reference.&text=Nitrous%20Oxide%20(N2O,than%20100%20years%2C%20on%20average.

Une pensée sur “Le monde des frigos est en train de changer, êtes-vous prêts ?”

  1. Salut Omar! Ce blog m’a vraiment ouvert les yeux au monde des réfrigérants et a été très enrichissant. Je me demande maintenant si tu penses que le fait de remplacer les CFC par des HFC était une décision judicieuse sachant les problèmes que les HFC causeraient eux aussi? Penses-tu qu’il était logique d’utiliser une alternative qui aurait eu tant de problèmes ou penses-tu qu’il aurait été plus bénéfique pour eux de cesser lentement la production de CFC tout en cherchant des alternatives moins problématiques telles que celles que tu proposes ? Enfin, je me demandais s’il y avait des alternatives supplémentaires en cours de développement? Les deux alternatives que tu as proposées étaient-elles les seules où sont-elles simplement reconnues comme les plus prometteuses ?

Laisser un commentaire