Un coup d’œil en-dessous des incendies de forêt

Sans y trop penser, une personne normale peut avoir de la difficulté à apercevoir comment la chimie s’intègre dans nos vies quotidiennes. Ce n’est pas comme nous sommes dans un laboratoire scientifique en train de mélanger des réactifs ensembles pour concevoir un produit. Après le secondaire on peut tout simplement oublier de nos cours de chimie et passer à autre chose n’est-ce pas? Malheureusement, on ne peut pas l’abandonner aussi facilement puisque la chimie est beaucoup plus complexe que cela. Qu’est-ce que vous auriez à dire lorsque vous apprenez que la chimie nous entoure constamment?

McNew/Stringer, David. “Wildfires scorch the land in Malibu Creek State Park. As the wind picks up, the fire begins to spread faster.” National Geographic. Consulté le 10/03/21. https://www.nationalgeographic.org/encyclopedia/wildfires/

Vous avez probablement entendu d’un incendie de forêt, surtout après ceux qui se sont produits en Australie l’année dernière. Il s’agit d’un feu incontrôlé qui brûle dans la végétation. Ceci inclut les prairies, les savanes et les forêts, à part d’autres écosystèmes. Comme nous l’avons vu en classe, le feu est produit grâce à un processus qui s’appelle la combustion. Essentiellement, ce que ça veut dire c’est que des molécules d’hydrocarbures et des atomes d’oxygène créeront du dioxyde de carbone et de l’eau.

Voici la formule générale de la combustion qui se produit lors d’un incendie de forêt: 

C6H10O5 (s) + 6O2 (g)  = 6CO2 (g) + 5H2O (g)

Cellulose + Oxygène = Dioxyde de carbone + Monoxyde de dihydrogène

“What is fire?”. Science Learning Hub. Consulté le 10/03/21. https://www.sciencelearn.org.nz/resources/747-what-is-fire

Contrairement à l’eau, les arbres ne sont pas définis par une composante unique. Ainsi, c’est plus compliqué qu’à écrire «H2O» dans la formule. Cependant, une grande proportion est constituée par la cellulose, ainsi elle peut être utiliser comme remplaçante dans l’équation pour la simplifier. Dans le cas avec un feu comme un incendie de forêt, lorsque vous enlevez le combustible, le comburant ou l’énergie d’activation, le processus de combustion s’arrête automatiquement. Dans l’image ci-dessus, vous pouvez voir les trois éléments essentiels, déterminés par le «triangle de feu», pour ce type de réaction chimique.

Hank, Pecos. “Lightning Striking Tree in 4K – Tree Catches on Fire !!!”. Youtube. 2018. Consulté le 10/03/21. https://youtu.be/Y-LPERlRHYA

C’est assez intéressant comment des éléments aussi simples que l’hydrogène, le carbone et l’oxygène peuvent créer de l’énergie puissante comme la lumière et la chaleur. Peut-être vous vous demandez, comment est-ce que les incendies de forêt sont-ils produits? Ils datent jusqu’à plus des centaines de millions d’années, en réalité. En ce temps-là, ils ont tous été créé par des évènements naturels. Quand la température est sèche et il a très peu de pluie, la végétation comme les arbres est convertie en un combustible inflammable. Avec presque tous les éléments requis pour commencer la combustion, notamment la végétation qui est le combustible et l’air qui est l’oxygène, nous n’avons besoin que de l’énergie. Dans l’environnement, cette source d’énergie est la foudre, généralement. Vous pouvez perdre cet espoir, la foudre a été la cause principale il a très longtemps. Aujourd’hui, comme tous les autres problèmes sur la Terre, les humains génèrent environ 85% des incendies de forêt. Ils peuvent être provoquer par un incendie criminel, une ligne électrique tombée ou un feu de camps ou d’une cigarette.

Un incendie de forêt peut avoir un impact énorme sur l’environnement, dépendant de sa taille. De quelques arbres à un forêt en complet, le monde peut faire face à des problèmes très nocifs. Qui absorbera le dioxyde de carbone et produira l’oxygène? En outre, plusieurs organismes vont périr à cause de la perte d’habitat constituée par des arbres. Si nous perdons des arbres à des rythmes incroyables, en raison des désastres naturels ou activités humaines, pourquoi ne nous faisons pas plus pour rétablir ces éléments précieux de l’écosystème?

Sources

Brunning, Andy. “Periodic graphics: The chemistry of wildfires”. Chemical and Engineering News. 2018. Consulté le 10/03/21. https://cen.acs.org/articles/96/i3/Periodic-graphics-chemistry-wildfires.html?utm_source=InLine&utm_medium=InLine&utm_campaign=CEN

“What is the chemical equation for burning wood?”. Socratic. 2018. Consulté le 10/03/21. https://socratic.org/questions/what-is-the-chemical-equation-for-burning-wood

Wolters, Claire. “Climate 101: Wildfires”. National Geographic. 2019. Consulté le 10/03/21. https://www.nationalgeographic.com/environment/article/wildfires

2 réflexions au sujet de “Un coup d’œil en-dessous des incendies de forêt”

  1. Salut Lucie! J’ai vraiment apprécié ce blogue; j’ai appris beaucoup en le lisant et je crois que les points dont tu as discuté sont très importants. J’aime aussi beaucoup comment tu as relié ce processus chimique à la vie de tous les jours, et ton explication était facile à comprendre. Basé sur ta recherche et tes connaissances en chimie, crois-tu que nous pourrions améliorer notre façon d’arrêter les incendies?

  2. Bonjour Lucie! Habituellement, les gens disent simplement que les incendies de forêt sont naturels ou blâment quelque chose d’autre, mais je trouve que tu as été très détaillée. J’ai beaucoup appris sur la façon dont ils se produisent naturellement et comment les humains peuvent aussi avoir un impact. J’ai apprécié que tu fasses un lien avec la chimie, car tout ce que nous observons est une réaction chimique qui se produit. La seule critique que je pourrais formuler est qu’il y a une ou deux erreurs dans la structure des phrases que j’ai dû relire, mais cela ne m’a pas empêché de comprendre votre blog. En outre, tu as très bien expliqué comment les incendies de forêt sont préjudiciables à l’environnement et j’aimerais te demander si tu penses que l’humanité arrivera un jour à éliminer complètement les incendies de forêt ou, au moins, à les réduire à un niveau proche de zéro?

Laisser un commentaire