Comment réfrigérer les aliments sans nuire à l’environnement?

Le protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone est un accord international conclu en 1987. Il a été conçu pour mettre fin à la production et à l’importation de substances qui affaiblissent la couche d’ozone et pour réduire leur concentration dans l’atmosphère afin de contribuer à la protection de la couche d’ozone de la Terre. Son impact le plus important est l’arrêt de la production de HFC qui sont utilisés pour réfrigérer les aliments, isoler les bâtiments, fabriquer des aérosols, etc.

Quels sont donc les produits utilisés aujourd’hui pour réfrigérer nos aliments et les autres utilisations des HFCs? Je vais énumérer les alternatives différentes et expliquer pourquoi elles sont meilleures que le célèbre destructeur d’ozone.

Montreal Protocol: India opposes discussion on HFCs on opening day
Siciliano, John. “L’ancien Secrétaire D’État John Kerry, Au Centre-Gauche Du Podium, Prononce Un Discours Lors De La 28e Réunion Des Parties Au Protocole De Montréal Relatif à Des Substances Qui Appauvrissent La Couche D’ozone, à Kigali, Au Rwanda.” Washington Examiner, STR, 14 Oct. 2016, www.washingtonexaminer.com/supporters-of-global-coolants-deal-try-to-stay-below-trumps-radar.

L’ammoniac

L’ammoniac est un gaz composé de deux autres gaz: l’azote et l’hydrogène.L’ammoniac est incolore, mais il a une odeur âcre et piquante. Qu’il se trouve dans la nature ou qu’il soit fabriqué par l’homme, l’ammoniac est incolore, mais il a une odeur âcre et piquante. L’ammoniac est fréquemment utilisé à des fins commerciales dans les grandes installations de congélation et de réfrigération.

Un système de réfrigération à l’ammoniac coûte 10 à 20 % moins cher à construire qu’un système utilisant des CFC, car il est possible d’utiliser des tuyaux de diamètre plus étroit. L’ammoniac est un réfrigérant de 3 à 10 % plus efficace que les CFC, de sorte qu’un système à base d’ammoniac nécessite moins d’électricité, ce qui entraîne des coûts d’exploitation plus faibles. Il est sans danger pour l’environnement, avec un potentiel d’appauvrissement de la couche d’ozone de 0 et un potentiel de réchauffement de la planète de 0. L’ammoniac est nettement moins cher que les CFC ou les HCFC.

L’hydrocarbure

Les réfrigérants à base d’hydrocarbures sont des réfrigérants naturels et non toxiques qui n’ont pas de propriétés d’appauvrissement de la couche d’ozone et dont le potentiel de réchauffement de la planète est minime. Un des réfrigérants les plus efficaces et les plus sain de l’environnement au monde.

Les hydrocarbures sont plus efficaces sur le plan énergétique que la plupart des systèmes HFC ou CFC. Ils sont utilisés dans les unités de climatisation résidentielles et ils sont 20 à 30 % plus efficaces que les réfrigérants synthétiques. Ils ont un potentiel de destruction de la couche d’ozone de 0 et un potentiel de réchauffement planétaire de 3. Les HFCs ont un potentiel de réchauffement planétaire de 1700, les hydrocarbures sont donc bien meilleurs. Ils sont également plus sains à manipuler car ils ne sont pas toxiques et ils sont moins chers que les HFCs.

Le dioxyde de carbone

Le CO2 est un réfrigérant naturel, sain et peu coûteux (12 fois plus économique que le HFC traditionnel). Son effet sur le climat est 1 500 à 4 000 fois moins néfastes que celui des réfrigérants synthétiques. Les caractéristiques de transfert de chaleur du CO2 sont meilleures que celles des réfrigérants synthétiques. Cela augmente l’efficacité énergétique des systèmes. Le CO2 doit fonctionner à haute pression, ce qui peut augmenter l’efficacité des systèmes, réduire la taille des composants et des tuyauteries nécessaire.

La plupart des gens sont surpris d’entendre que le CO2 est meilleur que les HFC car il s’agit de la principale cause du réchauffement de la planète, mais en tant que réfrigérant, son potentiel de réchauffement de la planète est des milliers de fois inférieur à celui des HFC.

Toutes ces alternatives sont non seulement meilleures pour l’environnement, car elles ont moins de chances de détruire la couche d’ozone et de réchauffer la terre, mais elles sont également moins chères et plus efficaces, ce qui vous évite d’utiliser autant de produits pour vos besoins personnels. Le protocole de Montréal a contribué à sauver l’environnement et nos portefeuilles.

Sources

  • FAQ, HYDROCARBONS21 hydrocarbons21.com/knowledge/faq#:~:text=Hydrocarbons%20are%20more%20energy%2Defficient,more%20efficient%20than%20synthetic%20refrigerants.&text=In%20Mobile%20Air%20Conditioning%2C%20studies,efficiency%20than%20HFC%2Dbased%20MAC.
  • Cardin, Matt. “Ammonia As a Refrigerant: Pros and Cons.” Ammonia As a Refrigerant: Pros and Cons | Just Venting, Goodway Blogging Team, Aug. 2009, www.goodway.com/hvac-blog/2009/08/ammonia-as-a-refrigerant-pros-and-cons/#:~:text=Ammonia%2C%20frequently%20used%20commercially%20in,it%20is%2099.98%25%20pure).&text=Ammonia%20is%20a%203%2D10,resulting%20in%20lower%20operating%20costs.
  • “Environmental Benefits.” Environmental Benefits of CO2, Carnot Refrigeration, www.carnotrefrigeration.com/en/benefits/environmental-benefits#:~:text=CO2%20is%20a%20natural,more%20attractive%20than%20synthetic%20refrigerants.

3 réflexions au sujet de “Comment réfrigérer les aliments sans nuire à l’environnement?”

  1. Bonjour Imtiaz! Ton blogue est très bien écrit et est très bien structuré. Les trois alternatives dont tu nous as présentés sont tous très intéressant et surprenant. J’ai été particulièrement curieuse au sujet de l’ammoniac dont tu as parlé. Tu as dit que l’ammoniac « coûte 10 à 20% moins cher à construire qu’un système utilisant des CFC», est « un réfrigérant 3 à 10% plus efficace que les CFC» et a un « un potentiel d’appauvrissement de la couche d’ozone de 0 et un potentiel de réchauffement de la planète de 0». Avec cela en tête, selon toi, pourquoi n’utilisaient ont pas l’ammoniac au lieu des CFC’s dès le début? Aussi, entre les 3 alternatives que tu as proposées, laquelle choisirais-tu comme remplacement de CFC?

    1. Bonjour Michelle, merci de prendre le temps de commenter mon blog. En fait, les CFC ont été utilisés pour remplacer l’ammoniac comme réfrigérant. La raison en est que l’ammoniac n’affecte pas l’environnement, mais les humains directement. Il est toxique et peut provoquer des brûlures et des maladies s’il fuit. Il a également une mauvaise odeur qui est très désagréable. Mais cela n’arrive que s’il y a une fuite. Pour éviter ce risque, le CFC a été choisi dans les années 1920 pour remplacer l’ammoniac. Les scientifiques ne savaient pas encore que le CFC avait la capacité de détruire la couche d’ozone et à une telle vitesse. Pour votre deuxième question, je pense que l’ammoniac est le meilleur réfrigérant parmi les trois car il ne nuit pas du tout à l’environnement, il est pas cher et efficace. Même s’il y a un risque pour la santé, l’odeur piquante vous indique s’il y a une fuite, vous n’avez pas à vous en inquiéter et vous pouvez facilement la faire réparer. De nos jours, les réfrigérateurs fuient rarement et l’utilisation de l’ammoniac comme réfrigérant ne présente donc aucun défaut.

  2. Salut Imtiaz,
    J’ai trouvé ce blog très informatif et c’était un plaisir de le lire. J’aime la façon dont vous nous avez donné des informations de base sur le protocole de Montréal. J’avais en quelque sorte oublié la conversation que nous avons eue en classe, et cela m’a vraiment aidé à comprendre d’où vient le besoin de plus de produits chimiques de réfrigération. J’aime la façon dont vous avez décrit en détail chacun des trois produits et expliqué comment ils sont un remplacement avantageux pour les HFC. Ceci étant dit, existe t-il d’autres produits refrigerant ou est-ce que ces trois sont les seuls?

Laisser un commentaire