« Fauna & Flora International » – le pionnier de la conservation

« Fauna & Flora International », l’organisme environnemental non-gouvernemental de conservation le plus vieux de l’histoire de l’humanité. Fondé en 1903 par un groupe de personnes de l’aristocratie Britannique ainsi que d’Américains vivant en Afrique, le FFI a eu la mission dès le début de sauver la faune ainsi que les habitats en voie de disparition. En 1904, ils ont aussi commencé leur journal scientifique de conservation de l’environnement. Leur mission initiale, était de sauver et protéger l’avenir des populations de grands mammifères de l’Afrique du Sud, puisque, déjà à cette époque, plusieurs espèces de la région étaient en voie de disparition à cause de braconniers. De la fondation de la société, jusqu’au début de la Première Guerre Mondiale, le FFI mettait la pression sur le gouvernement colonial Britannique pour protéger les zones de ressources naturelles importantes ainsi que de contrôler le commerce d’ivoire. Depuis le début, le FFI a aussi eu un grand impact sur les législations pour contrôler la chasse en Afrique de l’Est, et de l’Afrique du Sud, ce qui a éventuellement ouvert la voie pour les premiers parcs nationaux, influençant le futur de la conservation. Le travail des premières années de la société, a amené à l’ouverture du parc national Kruger de l’Afrique du Sud, le parc national du Serengeti en Tanzanie, ainsi que plusieurs grandes réserves de chasse au Kenya.

LRT. “Dehorned Rhino Mother and Calf before Release Back into the Wild.” Unlikely Success: How Zimbabwe Has Become a Global Leader in Rhino Conservation, Mongabay, 2 Oct. 2013, news.mongabay.com/2013/10/unlikely-success-how-zimbabwe-has-become-a-global-leader-in-rhino-conservation/.

Dans les années ’60, le FFI a été pionnier de pratiques de conservation telles que l’élevage en captivité, ainsi que la réintroduction d’espèces grâce à l’Oryx arabe. L’opération Oryx, qui s’est déroulé en partenariat avec Phoenix zoo, était une opération qui avait pour but d’enlever le statut d’espèce en voie de disparition de l’Oryx arabe durant les années 1960. Les méthodes d’élevage en captivité et de réintroduction d’espèce avaient été utilisées lors de l’opération Oryx, pendant plusieurs décennies, a finalement, dans les années 1980, réussi à rétablir les populations d’Oryx arabe sauvages, en Jordanie, en Arabie Saoudite, ainsi qu’au Oman. Ces méthodes de conservation et de restauration utilisées lors de cette opération sont maintenant utilisées globalement dans les initiatives de conservation. Pour se souvenir du grand succès de cette opération, le « Fauna & Flora International », a décidé d’utiliser l’Oryx arabe comme logo pour leur société.

“Fauna & Flora International Logo.” Fauna & Flora International, Wikipedia, en.wikipedia.org/wiki/Fauna_and_Flora_International.

Maintenant qu’on connait l’histoire de cet ONG, quelle est son importance aujourd’hui? Cette société est encore active avec plusieurs opérations de conservation à travers les Caraïbes, l’Amérique centrale, l’Afrique, l’Eurasie, ainsi que l’Asie du pacifique. Au Portugal, le FFI travaille aussi avec la « Ligue pour la protection de la nature » afin de réintroduire le lynx ibérique. Le FFI a aussi acheté un ranch de bétail colonial au Kenya, afin de le transformer pour produire le « Ol Pejeta conservancy », un sanctuaire faunique pour les rhinocéros noirs, ainsi que d’autres animaux en voie de disparition. Tous ces exemples ne sont que des spécifiques, des opérations modernes du FFI dans la lutte contre les changements climatiques, et le début de la 6e extinction massive. Bref, le FFI est une société datant d’il y a presque 120 ans, qui avait commencé à lutter contre les extinctions avant même que les changements climatiques se soient vraiment annoncés. Le FFI était le premier, et a été le pionnier de la conservation moderne. Qui sait où on serait sans le « Fauna & Flora International ».

Sources:

  • “Our Work.” Fauna & Flora International, www.fauna-flora.org/our-work
  • “Fauna and Flora International.” Wikipedia, Wikimedia Foundation, 18 May 2021, en.wikipedia.org/wiki/Fauna_and_Flora_International.
  • Zornitza, and Robert Landbeck. “Are We Facing Earth’s Sixth Mass Extinction?” Our Breathing Planet, 30 May 2017, www.ourbreathingplanet.com/sixth-mass-extinction/?gclid=Cj0KCQjwktKFBhCkARIsAJeDT0hVny7_aVMSnt6AxeeSxN9qKp1bTpvBH77XmGSnHkcE6_qRCBQVUh0aAmV3EALw_wcB.

3 réflexions au sujet de “« Fauna & Flora International » – le pionnier de la conservation”

  1. Bon article, je ne penses pas qu’assez de gens parle au sujet de ces organizations importantes. On oublie que c’est eux qui se tiennent responsables des fautes de l’humanité. Je pense quand même que c’est triste qu’on a besoin des organisations comme Fauna & Flora International, dans un monde idéal, la conservation des animaux ne serait pas un problème. Aussi, je trouve ca un peu triste qu’on s’engage à la protection active de certaines espèce seulement quand ils sont en danger d’extinction. Qu’en penses-tu? D’après-moi, c’est une bonne organization, mais il est triste qu’elle ne soit nécessaire.

  2. Salut Antoine, super blog et super écriture aussi. Pour être honnête avec vous, j’ai appris beaucoup de chose grâce à ce blog. Je n’avais jamais entendu parler de cette organisation auparavant et après avoir lu ton blog, je peux dire que j’ai beaucoup appris sur elle. Ce qu’ils font est en fait très impressionnant et très étonnant. Contrairement à de nombreuses autres organisations, ils ne se soucient pas du profit. Il est très évident que ce qu’ils veulent réellement, c’est améliorer notre planète et sauver les animaux ! Et honnêtement, le fait de voir qu’il existe encore des entreprises qui agissent de cette manière me donne, à moi et probablement à beaucoup d’autres personnes, beaucoup d’espoir ! Pensez-vous que nous avons besoin de plus d’organisations pour prendre soin des animaux et nous assurer qu’ils ne disparaissent pas ou devrions-nous nous concentrer sur une seule et l’améliorer pour qu’elle devienne une organisation nationale ?

  3. Bonjour Tony,
    J’ai trouvé votre blog sur Fauna & Flora International vraiment triste, mais c’est un excellent appel à la vigilance pour montrer aux gens la triste réalité de ce que l’humanité et la cupidité font aux écosystèmes du monde entier. Sans des organisations comme celles-ci, la plupart des espèces auraient été braconnées jusqu’à l’extinction. C’est formidable de voir des organisations comme celle-ci s’occuper de la conservation de la faune et de l’environnement, mais cela devrait être plus courant à notre époque, vu le nombre d’espèces menacées. Cependant, j’ai une question à vous poser : Avez-vous entendu parler de la chasse de conservation où les gens paient pour chasser des animaux vieux et agressifs qui ne peuvent plus se reproduire, et si oui, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire