La Meilleure Piste vers une Carrière en Opthalmologie

Devenir ophtalmologiste est assez gratifiant, mais réussir comme ophtalmologiste nécessite beaucoup de dévouement et un engagement constant (à long-terme).

Image result for ophthalmology
https://excellentvision.com/ophthalmology

UN DÉBUT ÉDUQUÉ

La première étape vers une carrière en ophtalmologie comprend beaucoup d’éducation. L’exigence minimale en matière d’éducation pour devenir ophtalmologiste consiste d’un doctorat, suivi d’une formation spécialisée dans la surspécialité choisie par le médecin.

LE DOCTORAT

Les ophtalmologistes sont des médecins après tout. Ils doivent donc avoir un doctorat en médecine ou en ostéopathie. Le baccalauréat est une base importante pour le meilleur chemin des futurs médecins vers le reste de l’éducation, en particulier par la faculté de médecine qui suit immédiatement l’obtention du diplôme de premier cycle.

Certaines universités offrent un programme pré-médical pour que l’étudiant obtienne tous les cours et crédits de laboratoire nécessaires au cours de ses quatre années d’études de premier cycle. Les cours exigés par les facultés de médecine devraient être complétés avec la note la plus élevée possible et les connaissances les plus approfondies, alors que l’admission cumulative (GPA) de l’étudiant et les notes en sciences seront considérées pour l’admission en faculté de médecine. Le MCAT met à l’épreuve les connaissances de base des sciences, leur sens de la pensée critique et leur sens de la résolution de problèmes. Cet examen est généralement pris la première année d’études de premier cycle pour tous les étudiants en médecine.

Related image
https://drawittoknowit.com/course/mcat-biology-biochemistry

Pour se démarquer, le candidat doit avoir; une moyenne cumulative de premier cycle d’au moins 3,5, une moyenne cumulative de cours de sciences et de laboratoire d’au moins 3,5, ainsi que des activités parascolaires démontrant ses compétences utiles pour une bonne carrière médicale et un score MCAT compétitif (le score MCAT moyen est de 25,2). Enfin, l’élève doit s’efforcer d’obtenir un score aussi élevé que possible.

LA FORMATION MÉDICALE

Une fois accepté, la formation médicale commence. À partir de là, un ophtalmologiste doit obtenir son permis médical, qui comprend des stages en formation de médecin ainsi qu’un processus d’examen en deux étapes. Après les études de médecine, les étudiants doivent passer un examen permettant de s’assurer qu’ils ont acquis les connaissances et les compétences cliniques nécessaires pour progresser dans la formation et dispenser les soins aux patients sans supervision.

STAGE (INTERNSHIP)

Pour qu’un médecin soit certifié, la prochaine étape, l’étape finale, est un stage d’un an en soins directs aux patients. Ce stage est une étape importante alors qu’il achemine vers un programme de résidence qui permettra au médecin en formation de commencer à se spécialiser dans le domaine de l’ophtalmologie.

Image result for ophthalmology internship
https://wexnermedical.osu.edu/departments/innovations/ophthalmology/internship

RÉSIDENCE

Enfin, l’étudiant commence sa formation spécialisée en ophtalmologie avec un programme de résidence gradué de trois à quatre ans d’une durée minimale de 36 mois.

*Visitez Doctorly.org pour plus d’infos*

La Chimie des Plantes

Lorsqu’on vous demande de donner un exemple d’une réaction chimique qui se produit naturellement dans la nature, que diriez-vous? Évidemment, la première chose qui vient à l’esprit serait la photosynthèse! Tout être vivant retrouve leur énergie d’une certaine source d’énergie; soit des aliments, soit de la lumière solaire. Particulièrement, dans la nature, les végétaux se procurent de la lumière afin de produire la photosynthèse afin de produire leur propre source d’énergie; le glucose. C’est pour cela que les végétaux sont dit “autotrophes”.  

La photosynthèse consiste d’une une réaction de synthèse qui se produit dans les cellules de la plante et qui permet aux plantes de produire le glucose, dont ils s’alimentent, grâce à l’énergie solaire.  

L’équation de la réaction de photosynthèse est la suivante :  

6CO2 (g) + 6H2O (l)+ Énergie = C6H12O6 + 6O(g) 

Dioxyde de carbone + Eau + Lumière – Glucose + Dioxygène 

Elle s’effectue principalement grâce à un pigment nommé la chlorophylle, qui se retrouve dans les chloroplastes des cellules végétales et qui donne ainsi la coloration verte aux végétaux. C’est ce pigment qui capte l’énergie lumineuse. La photosynthèse a principalement lieu dans les feuilles des plantes et rarement dans les tiges. 

Chlorophylle
http://www.alloprof.qc.ca/BV/pages/s1246.aspx

Dans cette réaction de synthèse, les réactifs sont l’eau et le dioxyde de carbone, puisque ce sont ces molécules qui réagissent ensemble pour former de nouvelles substances avec la présence de lumière. Le dioxygène et le glucose sont quant à eux les produits de la réaction. Le dioxygène sera libéré dans l’air et contribuera à la survie des vivants alors que le glucose sera utilisé par le producteur comme source d’énergie. En fait, tous les êtres vivants dépendent de la photosynthèse. Toute l’énergie du soleil que les plantes absorbent et emmagasinent en synthétisant le sucre (glucides) est transférée dans le corps lors de l’ingestion des plantes, énergie devenant disponible pour les processus corporels.  

Image result for végétaux
https://jardinage.ooreka.fr/astuce/voir/310569/classification-des-vegetaux

La vie sur notre planète est essentiellement maintenue grâce à la photosynthèse réalisée dans le milieu aquatique par des algues, dans les milieux terrestres pas des plantes et des bactéries photisynthétiques. Elles ont la capacité de synthétiser de la matière organique à base de lumière et de matière inorganique. En fait, chaque année, les organismes photosynthétiques fixent environ 100 000 millions de tonnes de carbone sous forme de matière organique.  

L’Art du Mentorat

Avant l’introduction d’Yves Saint Laurent au monde de la couture, il n’était qu’un jeune couturier, placé sous l’aile du déjà bien établi; Christian Dior. 

C’est en Septembre 1954 qu’Yves Saint Laurent quitte Oran, Algérie vers Paris à l’âge de 18 ans, juste après l’obtention de son baccalauréat. Il passe ensuite quelques mois à l’École de la Chambre Syndicale de la haute couture avant de se joindre au studio de Christian Dior, moins d’un an après son arrivée dans la capitale française. Ce fut le début d’une des collaborations de mode les plus célèbres, celle entre le maître Christian Dior et le jeune Yves Saint Laurent.  

Saint Laurent passe ensuite deux ans à travailler avec Christian Dior, apprenant les secrets de la haute couture du maître lui-même. Des collections composées de quelques centaines de dessins sortiraient de croquis, de toiles et de ferrures. Saint Laurent fut d’abord chargé de la décoration des boutiques. Il a également participé à la confection de nombreuses robes de haute couture. Gagnant rapidement la confiance de Dior, il se voit confier de plus en plus de responsabilités. Sous le mentorat de Dior, le style de Saint Laurent continuait à mûrir et à attirer de plus en plus d’attention. 

Yves Saint Laurent, maison Christian Dior, 30 avenue Montaigne, Paris, 1959., © Les ayants droit d'André Ostier
Yves Saint Laurent, maison Christian Dior, 30 avenue Montaigne, Paris, 1959
https://museeyslparis.com/en/stories/les-annees-dior-1-1

Cependant tout n’était pas heureux à partir de là. En 1960, Saint Laurent fut rappelé dans son pays d’origine, l’Algérie, pour lutter pour son indépendance. Il réussit à obtenir une exemption pour raisons de santé, mais à son retour à Paris, Saint Laurent découvre que son emploi chez Dior a disparu, alors que Dior l’avait remplacé par. La situation devint alors grâve lorsque Saint Laurent poursuit avec succès son ancien mentor pour rupture de contrat et recueille 48 000 £.  

L’argent et la liberté ont rapidement offert à Saint Laurent une occasion unique. En coopération avec son partenaire et amoureux, Pierre Berge, le designer a décidé d’ouvrir sa propre maison de couture. Avec la montée de la culture pop et un désir général de conceptions originales et fraîches.

Image result for Christian Dior mentored Yves Saint-Laurent
« Jolie coeur », Printemps 1959, collection haute couture
https://museeyslparis.com/en/stories/les-annees-dior-1-1

Toutefois, il semble que ce ne soient pas d’énnemies; Le 24 octobre 1957, Christian Dior est décédé d’une crise cardiaque lors d’un séjour à Montecatini, en Italie. Ses souhaits; Qu’Yves Saint Laurent soit son successeur et soit nommé directeur artistique de la maison de haute couture à 21 ans. Yves Saint-Laurent est aujourd’hui un nom reconnue de manière internationale, synonyme de haute couture et de design du XXe siècle.

Spiriting Away Magic Realism

Hayao Miyazaki is known in film circles as the Walt Disney of Japan. His best film, in my opinion, “Spirited Away” has been noted as one of the best films of the decade. Spirited Away won the Golden Bear at the Berlin Film Festival, the Academy Award for Best Animated Feature Film, and it was the first film in history to make more than $200 million at the box office before opening in North America. 

In this animated film,10-year-old Chihiro and her parents stumble upon a seemingly abandoned amusement park. After her mother and father are turned into giant pigs, Chihiro meets the mysterious Haku, who explains that the park is a resort for supernatural beings who need a break from their time spent in the earthly realm, and that she must work there to free herself and her parents.  

Miyazaki’s stated aim for the film was to place ordinary people back into a world of surprise: « It’s not a story in which the characters grow up, but a story in which they draw on something already inside them, brought out by the particular circumstances« . Reality effects in Miyazaki’s films are found principally in the meticulous animation and the detailed settings and is portrayed by narratives, including the portrayal of real-world problems and issues. 

Firstly, the depiction of environmental problems suttley appears in “Spirited Away”. In Spirited Away, a god visits the bath house where the main character Chihiro, who has been spirited away to the spirit world, is working. This god is filthy and it is decided that he is a “stink god”; however, Chihiro notices something stuck in his side and pulls on it with the help of the other workers. A mountain of trash ranging from pipes, barrels, and an I-beam, to a bicycle, a toilet, and a dresser flows out from the god. The being is actually a river god, horribly polluted in the real world.  

Materiality and consumption are also dealt with in “Spirited Away”. Everyone in the bathhouse where Chihiro finds work is portrayed as being obsessed with money and material goods. Yubaba, the master of the bathhouse, is a prime example; 41 she places all value on material objects, such as jewels, gold, and other luxuries. So much does this fixation on materiality dominate her that she fails to realize when something truly precious -her baby- disappears. 

Finally, the process of maturing is also a key theme. Chihiro, having had her parents turned into pigs, is alone in the spirit world. She is told that the only way she can survive in this world is to seek a job, work hard, and never utter a single complaint, otherwise she will be turned into a piece of coal or a pig; in this world, she alone can help herself. 

Thus, although Miyazaki’s « Spirited Away” is undoubtedly magical, these films too contain elements of realism. The visuals of Miyazaki’s works especially bring about reality effects, even through impressively smooth animation and settings of scrupulous detail.  

Simply put, it is the magical realism that brings this film and its messages to life. Being able to relate to fantasy excites crowds and arouses curiosity. One forgets that this they are watching a surreal film and dives into the minute detail of the magic, unhidden by everyday reality. Without these elements of magic realism, the producers would not have conveyed their messages or emotions. This film would simply have not worked without these elements nor would it have been such a success.  

La Cultivation de l’AgroSIG

https://www.deccanherald.com/opinion/panorama/smart-farming-tech-new-age-700994.html

De nos jours, les agriculteurs utilisent des technologies agricoles sophistiquées en raison de leur simple complexité, qui leur permettent d’économiser énormément de temps, d’énergie et d’argent. Puisque les cultures sont spécifiquement localisées, les systèmes d’information géographique (SIG) constituent un outil extrêmement efficace pour les agriculteurs qui devient de plus en plus nécessaire. Permettant une vue à vol d’oiseau (bird’s eye view), ainsi qu’un spectre détaillé de chaque culture, le SIG est devenu un outil commun qui a ouvert l’esprit de millions d’agriculteurs internationaux, tout en fournissant suffisamment d’informations pour aider à prévoir et à estimer le montant exact des soins nécessaires pour une variété de cultures. 

Du ciel, les satellites et les drones recueillent de l’information sur la végétation, la topographie et la météo en utilisant un GPS de précision sur leurs champs pour diverses tâches. Toutes ces données peuvent ainsi être intégrées dans les cartes de l’agriculture pour une meilleure prise de décision, telles que la réduction du taux d’engrais utilisés dans les champs alors que l’agriculture de précision n’applique les engrais que lorsque nécessaire, permettant ainsi d’économiser de l’argent et de réduire leur empreinte écologique dû au fait qu’une grande partie d’un excès d’engrais a tendance à se retrouver dans les ruisseaux et les rivières par ruissellement.

https://www.azosensors.com/article.aspx?ArticleID=771

En outre, les technologies robotiques permettent une surveillance et une gestion plus fiables des ressources naturelles, telles que la qualité de l’air et de l’eau. Cela permet également aux producteurs de mieux contrôler la production végétale et animale, la transformation, la distribution et le stockage. 

Autre que le soleil et les nutriments, les plantes ont besoin d’une bonne quantité (et qualité) d’eau. Trop d’eau (inondations) ou trop peu (sécheresse) a un impact néfaste sur la croissance des cultures. Une technologie satellite telle que la Salinité de l’Humidité du Sol (Soil Moisture Ocean Salinity) collecte l’énergie thermique de la surface de la Terre. Cela permet de mieux prévoir la production agricole et de surveiller les sécheresses et les inondations. Au lieu de surveiller les acres de champs de cultures, les technologies agricoles telles que les drones peuvent couvrir davantage de terrain. 

https://www.esa.int/Our_Activities/Observing_the_Earth/SMOS/Mapping_moisture

Avec la croissance exponentielle de la population mondiale, la faim et la malnutrition sont à une hausse extrême. Tandis que la population mondiale atteindra plus de huit milliards de personnes en 2025, la quantité de terres cultivables restera la même. Décimés par les pesticides, les techniques agricoles non durables et la perte énorme d’eau, les nutriments sains deviendront enfin moins accessibles à la population croissante; c’est à ce moment que l’utilisation de telles technologies devient nécessaire. 

L’Agriculture de précision, les satellites, les drones, les cartes technologiques et tous modèles sophistiqués ne sont que quelques exemples de technologie agricole utilisés par les agriculteurs. Ces dispositifs et systèmes robotiques avancées permettent aux entreprises d’être plus profitables, efficaces, plus sûres et plus durables envers l’environnement. 

Autres Sources:
https://nifa.usda.gov/topic/agriculture-technology
https://gisgeography.com/farming-agriculture-technology/

FernGully: The Last Rainforest

From left to right: Zac (Jonathan Ward) & Crysta (Samantha Mathis)

Crysta, a fairy living in a rainforest called FernGully, has never seen a human before. Until a logging company comes near the rainforest, she believes they are extinct. After accidentally shrinking one of the workers, a boy named Zak, Crysta learns that humans truly do exist, but for what seems is a dark purpose. Now her size, Zak now also sees the damage the company he works for inflicts. Crysta and Zak embark on an adventure to stop not only this company, but an evil entity named Hexxus, who feeds off pollution.

Hexxus (Tim Curry)

In this classic film, perhaps one of my childhood favourites, pollution and destruction are invading Ferngully using a tree cutting machine. The machine cuts down the trees and turns them into lumber while puffing out many harmful gases and polluting the air and the waters with toxic waste. Obviously it is far too evident for me to explain how pollution is a theme in this film.

One of the major problems facing the rainforests today is logging. The rainforest disappears at a rate of 6,000 acres an hour. Oiling, in the rainforests is also another problem. When these oiling companies go into our rainforests they present a threat not only to the environment, but to the people. 

The animators did a lot of their sketches on location in the rain forest, which explains the family pleasing visuals. This film, a story that tells a useful lesson and its amusing jungle inhabitants (particularly Batty Koda, a deranged bat straight out of a biology lab, voiced by beloved actor/comedian, Robin Williams) might not be such a masterpiece, but it is an all around fun film for its humor and sweetness.

Batty Koda (Robin Williams)

La Diète de Sel de Toronto

C’est en 2000 que Environnement Canada a publié un rapport d’évaluation ébauche indiquant que les sels routiers pénètrent l’environnement drastiquement, présentant de nombreux risques pour les plantes, les lacs et les eaux souterraines, ainsi que plusieurs écosystèmes. Le rapport recommandait que le sel soit désigné toxique selon la Loi Canadienne sur la Protection de l’Environnement. Toutefois, Santé Canada, qui a affirmé que les sels routiers ne sont pas toxiques pour les humains, a précisé que si ce sel était proclamé toxique, ils n’interdiraient pas l’utilisation du sel, mais aideraient les utilisateurs à développer une stratégie de gestion. Le personnel de la ville de Toronto collabore activement avec l’Association des Transports du Canada et Environnement Canada sur une meilleure gestion du sel.

Depuis 2001, les services de transport ont lancé plusieurs initiatives comme base du plan de gestion du sel. Certaines de ces initiatives incluent; un sous-comité qui examinera et envisagera la réduction des taux d’application dans certaines zones, l’utilisation de mélanges de sels et de nouvelles techniques antigivrage, des inspections des installations de stockage du sel ainsi qu’une surveillance du taux de chlorure par la Division des Eaux et des Eaux Usées et l’instillation de GPS dans un certain nombre de camions afin de mener une étude pour localiser les camions et enregistrer le moment et les endroits où le sel a été répandu et à quelle taux d’application.

« La Division des Services de Transport de Toronto sera reconnue comme leader pour leur utilisation des dégivreurs de manières écologiques, tout en assurant la sécurité des routes et des trottoirs pendant la saison hivernale ».

Plan de Gestion des Sels Routiers

L’objectif est de fournir des conditions hivernales sûres aux véhicules et aux piétons tout en s’efforçant de minimiser les impacts du sel sur l’environnement.

Leafii by Nature

Passionné par les animaux, la durabilité, le minimalisme, l’innovation et l’entreprise sociale, un voyageur, connu sous le nom de Ro, retourne chez lui après un voyage en Thaïlande pour fonder sa compagnie Leafii. En travaillant avec une petite communauté d’artisans thaïlandais, Leafii est née du besoin de fournir des produits uniques, beaux et durables, tout en concevant et en fabriquant des articles en cuir de qualité et en développant de nouvelles « éco-innovations ». En prenant quelque chose d’abondant, naturel et extrêmement renouvelable, la compagnie Leafii favorise la réduction de la destruction de l’environnement et des souffrances inutiles des animaux en proposant des articles conçus de manière durable et exempts de produits d’origine animale, tout en présentant les motifs des feuilles Teak et leurs variations naturelles.

Inspirées par le processus traditionnel thaïlandais artisanal, les feuilles Teak sont récoltées de manière durable à partir de feuilles mortes, trempées dans de l’eau, teintes, puis rangées à plat pour enfin sécher. Le résultat final fournit de grandes feuilles de cuir en voiles qui peuvent être cousues afin de créer une multitude de vêtements ou d’accessoires imaginables.

Photo par Abir El-Bakri, lors du Green Living Show,
Metro Toronto Convention Centre

Les feuilles de Teak sont précieuses non seulement pour leur élégance mais pour leur durabilité, ce qui explique les prix incroyablement élevés des produits de Leafii, ainsi que de nombreux produits d’autres compagnies, tels que des meubles, des bois et des bateaux. Le cuir de feuille de Teak est léger, durable, résistant à l’eau/imperméable, antifongique et écologique. En fait, les feuilles de Teak sont même comestibles et souvent utilisés en médecine dans de nombreuses régions du monde. Bien qu’il ne soit pas conseillé d’en consommer, techniquement, vous le pouvez. Voilà une autre solution circulaire; pour vous en débarasser, il suffit de le cuir!

Intel’s Circular Solution

This image has an empty alt attribute; its file name is Intel_makes.PNG

Computer chip manufacturer Intel has set a goal to recycle 90% of its non-hazardous waste and divert 100% of its hazardous waste from landfills by 2020 through its innovative circular economy; an effective economic system which minimizes waste and makes the most of its reclaimed resources – a rather regenerative approach – in contrast to the traditional linear economy, which has a ‘take, make, dispose’ production model. In fact, since 2008, Intel has recycled 75% of the total waste it generated by upcycling, recycling, reclaiming and reusing.  

For starters, Intel has developed an onsite electro-winning system that recovers solid copper for reuse from an aqueous waste stream (liquid waste that is almost entirely water-based) generated by their semiconductor manufacturing. This allows the copper to be recovered and re-enter the metals market supply chain for reuse in other industrial or commercial applications. This recovery process – replicated at Intel’s microprocessor manufacturing sites – allowed more than two-thirds of their waste to be recovered in 2016!

Image result for intel carbon emission reduction

Intel had a target to reduce its direct greenhouse gas emissions by 10% a year by 2020. Remarkably, it reduced its carbon footprint by over 60% from 2007; tripling its goal of 20% by 2012 through different methods like installing solar panels and investing in other green energy.

Consequently, Intel says its technology advancements also led to increasing water usage and chemical-waste production. Many of the new manufacturing methods that improve energy efficiency require more chemicals and water rinses. Instead of reducing its water consumption as hoped, Intel is using 12% more water per chip. However, the company, which drew 8.3 billion gallons of water in 2011, recovered 80% of that water for possible other uses like irrigation.

poster dtech

Using the circular economy has also proved to be beneficial as it has led to economic savings of more than $400 million, according to the company. Intel instills a strong commitment to environmental responsibility and strives to innovate and improve energy efficiency, reduce emissions, and conserve resources throughout their operations.

The Theory of Everyone

Humans have always attempted to schematize the variables and complexities of human personality into well-defined models that account for the main personality traits with the highest degree of accuracy possible, all to predict an individual’s behavior.  But never have I encountered a more spot-on personality type indicator than the Myers–Briggs Type Indicator (MBTI)!

Though simple, never have I felt that my complex and spontaneous personality has ever been truly understood – not even by myself! After an insightful reading of my personality profile, I’ve come to a much better understanding of myself and how my personality reflects the way I handle every situation. Firstly, as an extrovert (Mind), I have found that I get overly energized by social interactions – as said in my profile – and tend to be more enthusiastic and easily excited than most. Reflecting on how this trait affects the leader I aspire to be, my personality, the “protagonist”, is known to be that of a “natural-born leader” as I am full of passion and take pride in guiding others to work together to improve ourselves and our community.

Then, as an intuitive individual (Energy), I often get lost in thought and am described as very imaginative, open-minded, and curious. Though, this aspect leads to a heavy vulnerability as I am always reflecting on and analyzing my own feelings, thus evoking my fluctuating self-esteem – which I have always remarked – feeling as though I am not sufficient for my team. As a Feeling individual (Nature), sensitive and emotionally expressive, I have thus acknowledged that my emotions control me more than I control them.

Finally, as a judging individual (Tactics), I have been noticed for being highly organized and preferring structure and planning over spontaneity. Though, tolerant, I have no difficulty accepting others’ opinions, even when they contradict my own and accepting criticism…as long as it is constructive. Though, it seems that my personality type tends to do this to a fault as I can place too much trust in my pairs, thus worsening my biggest weakness… decision making, which is crucial for all leaders!