One Oil Fits All

When most people think of chemistry, I presume at least, I’d imagine science fair volcanoes or people in lab coats creating medicine or whatever. That being said, I doubt the average person knows just how much chemistry happening all around us. For example, driving to the gas station and picking regular gasoline instead of diesel is not chemistry in it of itself, but the reason for the choice boils down to chemical proportions in the fuel. A simple material like crude oil can form a multitude of different products with varying effects based solely on its composition, which I found interesting enough to write about.

Fox, A. F. (2021). Petrol Stations Gas Pump Refuel [Photograph]. https://pixabay.com/photos/petrol-stations-gas-pump-refuel-4978824/

See, gasoline and diesel have a similar chemical formula; both of them are hydrocarbons or “hydrocarbures” in French. The main difference between them is the number of atoms of Carbon and Hydrogen found in a molecule. As far as I understand, the oil used to make the two is the same, so they use titration to separate based on their chemical proportions in nature, then they will be refined into the state we know them as.

Knowing how atomic and molecular mass works, the molecules with more atoms are going to be heavier. Therefore, diesel, whose chemical formula is C12H23, will be much thicker and heavier than regular gas, whose formula is C8H18. This makes diesel harder than gas to breakdown and evaporate (which is how the titration works in the first place). In more practical terms, the chemical proportion of the hydrocarbon determines how efficient the fuel will be, as thicker fuels burn slower and last longer in turn. I also can assume diesel is used in trucks and larger vehicles as they are safer and less flammable (which is good for the cargo), again going back to the bonds in the molecule. For regular gasoline, it’s less viscous and more flammable, yet it is used in most cars for other reasons, like cost and resources.

If you thought those are the only variations of the molecule, you haven’t seen anything yet. More dense molecules with more carbon and hydrogen atoms form thicker, more solid products like petroleum jelly, or what’s commonly referred to as Vaseline. Even further, asphalt for roads is created using molecules with an even higher molecular mass. Granted, both of their chemical formulas do contain other participants (C15H15N for Vaseline and some sulfur in asphalt), they can only be made with corresponding hydrocarbons. On the other side of the spectrum, C3H8, or propane, as the name suggests, is a gas usually used to start fires for barbeques and the like. If it wasn’t clear why so many countries are desperate for oil, well, I’m pretty sure this answered the question for you….

Crude Oil. (2021). [Illustration]. British Plastic Federation. https://www.bpf.co.uk/plastipedia/how-is-plastic-made.aspx

Again, I’m not sure if this was what was meant for the prompt, but regardless, I find it extremely interesting that so many uses for the same crude oil simple depending on the quantity of carbon and hydrogen in the molecule. I wonder if there are more materials that act like crude oil, with its uses changing depending on its composition.

Sources:

What’s the difference between gasoline, kerosene, diesel, etc? (2021, March 30). Howstuffworks. https://auto.howstuffworks.com/fuel-efficiency/alternative-fuels/question105.htm

Chevrolet, S. (2021, March 10). What Is the Difference Between Diesel and Gas? Sweeney Chevrolet. https://www.sweeneychevrolet.com/blog/what-is-the-difference-between-diesel-and-gas/#:%7E:text=Diesel%20fuel%20is%20thicker%20than,fuel%20economy%20than%20gas%20engines.

WHAT’S THAT STUFF? – Asphalt. (1999). Chemical and Engineering News. https://pubsapp.acs.org/cen/whatstuff/stuff/7747scit6.html#:%7E:text=Asphalt%20typically%20contains%20about%2080,several%20hundred%20to%20many%20thousands.

Qui sont les vrais « Winners »?

Winners and HomeSense. (2018, March 8). [Photograph]. Tbnewswatch. https://www.tbnewswatch.com/local-news/winners-homesense-superstore-opening-this-month-855619

Nous entendons très souvent de nos jours que les entreprises essayent de réduire leurs émissions ou d’être plus conscients de leur impact environnemental, mais on doit se rappeler que ces mêmes entreprises mentiront sans hésitation pour rapporter un profit. On ne peut pratiquement jamais entièrement croire ce que disent ces entreprises, mais pour un sujet aussi pertinent que l’environnement, surtout aujourd’hui, ça devient dangereux de leur faire confiance. J’ai donc décidé d’enquêter une entreprise et de vérifier moi-même si leurs promesses et leurs paroles n’est pas qu’une façade.

J’ai choisi Winners (ainsi Marshalls et HomeSense par conséquent) comme entreprise pour enquêter pour 2 raisons. Je sais qu’ils ne sont pas la plus grande entreprise, mais ils sont assez grands qu’ils ont des responsabilités sociales dans nos communautés. Aussi, cette marque est aussi présente hors du Canada, alors j’ai l’opportunité d’évaluer leurs efforts d’un point de vue globale.

Sans grande surprise, sur leur site web, il y a une page entière indiquant toutes leurs réussites environnementales, incluant la réduction du montant de leurs déchets dans des sites d’enfouissement et des pourcentages pour montrer leur réduction d’énergies non-renouvelables et des gaz à effet de serre. Leurs Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU qu’ils tentaient de résoudre étaient aussi mises sur la page, ce qui m’informe déjà qu’ils ont au moins fait un peu de recherche et qu’ils ont un plan pour le futur. Ces informations n’étaient pas directement liées à des sources pour vérifier ces données, alors j’ai dû prendre cette information avec un grain de sel. Mais quand même, je n’anticipais pas des statistiques aussi précis, surtout après que les entreprises que je planifiais évaluer avant Winners n’avaient même pas un quart des détails sur cette page.

Les données sur le site web de Winners (lien dans la bibliographie)

Plus je me suis renseigné sur leurs initiatives, plus j’ai trouvé d’exemples concrets de leurs efforts pour réduire leur empreinte écologique ainsi qu’inciter les autres à faire de même en Europe et aux États-Unis. Des collaborations avec des organismes non-gouvernementales et avec des écoles, la vente de sacs réutilisables et l’utilisation des énergies renouvelables sont que des exemples des actes prises par l’entreprise. Ceci dit, au Canada, même si l’effort et le temps sont visiblement mis pour atteindre leurs ODDs, je ne dirais pas que leur rendement actuel est aussi prononcé. Je n’ai pas pu trouver une seule vraie preuve que ce qu’ils disent qu’ils font ont réellement incité un changement. Des phrases sur leur site comme « nos efforts continues d’année en année ont réduit l’empreinte carbone du Canada par 6% [en 2019] » n’indiquent pas LEUR impact, mais celle du pays entier. Ce qui me fait penser, c’est sûr qu’ils font un effort pour être conscients de leur empreinte écologique, mais comme ils sont tellement fiers d’annoncer tous leurs projets, et sans vrais résultats, je me demande s’il vaut même la peine pour eux de commencer toutes ces initiatives. Je me demande aussi quel montant de cette information est légitime, comme leur objectif principal pour cette page est de faire une bonne impression et comme ils exagèrent la vérité but atteindre ce but.

Je ne dirais jamais que Winners sont la PIRE entreprise au Canada d’un point de vue environnementale, mais je les conseillerais sûrement de changer leurs stratégies et d’adresser des vrais problèmes comme ses partenaires autour du monde. Ils ont déjà une meilleure base qu’une grande majorité des autres entreprises, mais j’espère qu’ils prennent plus d’action pour leur bien et pour notre bien.

Sources:

Environmental stability. (2020, September). TJX. https://www.tjx.com/responsibility/environment/

La Réaction Chimique La Plus Inutile : La Rouille

rusty bike. (2010, May 9). [Photograph]. https://www.flickr.com/photos/matism/8950782871

Je me rappelle un jour, il y a cinq ou six ans, je voulais prendre mon vélo pour une randonnée avec ma sœur, mais par extrême malchance, les chaînes de ma bicyclette étaient complètement couvertes de rouille et ma bicyclette ne voulait PAS bouger. À ce temps là, j’étais stupide et je croyais que ma bicyclette était brisée parce que je ne l’ai pas traité avec soin. Mais maintenant que j’ai de l’information sur les réactions chimiques, je sais que la rouille sur ma bicyclette, et toute la rouille dans le monde, est un produit d’une réaction chimique : la synthèse.


Comme on a vu en classe, la combustion est possible lorsqu’un produit réagit avec de l’oxygène et crée un feu. Ceci dit, comme les métaux qui s’oxydent et forment la rouille ne sont pas des hydrocarbures, le type d’oxydation qui se produit n’est pas de la combustion, mais de la corrosion. Oui, je comprends que la corrosion n’est pas EXACTEMENT ce qu’on a vu en classe, mais le principe est la même que la synthèse. Lorsqu’un métal est exposé à de l’air, la couche extérieure du métal réagit avec l’oxygène et se mélange pour créer des oxydes. Voici un exemple de la création de rouille utilisant le fer comme métal.

L’effet qui se crée dépend du métal ; la série d’activité déterminera si le métal se corrodera ou non. Les métaux moins réactifs comme l’or et la platine ne créera pas de la rouille et sont donc considérés plus forts et plus précieux. Il y aussi quelques exceptions comme le zinc et l’aluminium, qui ne se corrodent pas et donc des métaux utilisés très souvent pour des structures qui sont utilisées pour des longues périodes de temps, comme les composantes des avions qui sont faites d’aluminium par exemple. Ces exceptions se corrodent quand même, mais le résultat est plus stable et ne permet pas la rouille de se former.

Ceci dit, les métaux qui ne sont pas des exceptions, comme le cuivre et le fer, sont quand même utilisés, soit que c’est des clous ou des outils pour la construction, les chaînes pour les vélos ou n’importe quoi. Comme on sait avec la chimie qu’ils vont se corroder, on a dû trouver des solutions pour enlever la rouille ou pour empêcher les atomes de se synthétiser. La galvanisation est un processus où nous protégeons les métaux de l’oxygène. Tout comme un feu, la corrosion ne peut pas se créer sans l’oxygène, alors si on met une couche d’un métal qui ne corrode pas (ou même juste de la peinture) pardessus le métal, le métal ne se corrodera pas. Évidemment, ceci ne sera pas utile si on a aucune période où le métal n’est pas utilisé. Si la rouille est inévitable, il existe quand même une façon de l’enlever. La rouille est un oxyde et les oxydes sont toujours des bases (Métal + Hydroxyde), alors quelques acides, comme le vinaigre ou du citron, peuvent neutraliser le composé, ce qui enlèvera la rouille. Si seulement j’avais appris ceci pour mon vélo…..

The Science Of Presenting

I don’t know if I’m the weird one here, but I actually… like presentations. Which is especially coming from the guy who’s 88% introverted according to the quiz we did at the start of the semester. Any moment where I’m able to speak my mind, whether I’m sharing information or for something more creative like a movie or a song (that’s been haunting my dreams for a year now), always get me more excited to work on. And since I wasn’t exactly sure how to convert a rather personal prompt into something any of you would have any interest in reading, I decided to share my TOP 3 PRESENTATION TIPS that are guaranteed to help your presentations as much as they’ve helped mine.

Santos, L. (2020, December 1). [Digital image]. Retrieved May 02, 2021, from https://segredosdomundo.r7.com/medo-de-falar-em-publico-glossofobia/

TIP #1 : Never Sweat the Details

These type of projects are usually long to conceive and require A LOT more effort than the ever-so common research assignment. That being said, when time comes to present it, the audience is either shaking in their boots in wait of their turn or completely relieved to have already gotten it over with. Once I noticed that you usually have learnt more about your topic than the people you’re teaching (who would’ve guessed), I realised that I can omit information and even derail from my initial script as long as everything makes sense. In recent memory, I can’t even think of an oral presentation that’s gone according to my notes, as being sporadic usually helps keep people listening.

TIP #2 : Rehearsal is Key

Genuinely, the most important skill to have for these presentations is to identify how prepared you really are. If I were to look back at all my presentations over the past 4 or 5 years, the few times I didn’t rehearse were all ones that ended up lowering my final grade by a point or two. By rehearsal, I don’t mean just reading my script over again, but also thinking of different ways I could derail or finding different sources to back my claims up. After all, you can only “not sweat the details” if you know what those details are in the first place. Maybe this just a lonely person thing, but I usually find myself thinking about the different ways my presentation can go and rehearsing those new lines in my head on the days leading up to when I’m forced to speak out loud. Thinking back on it, it’s DEFINITELY a lonely person thing, but hey, it works.

TIP #3 : Add Some Style

If you remember that you’re usually the most passionate about whatever you’re doing, sooner or later, you’ll deduce that most people, sometimes even including the evaluator, probably don’t care as much as you either. And especially now in a society where we all have the attention span of a chocolate bar, I’ve found it extremely useful to add some personal spice to oral-visual projects. Whether it be through use of music, visual effects, references the audience will understand, jokes and even just speaking with conviction, using parts of my personality has always made my presentations more interesting for others (I hope lol) and has gotten me motivated to share it instead of being stressed. I’m not sure it’s not wanting to get out of your comfort box, or maybe due to social conformity, but all of the presentations that stand out to me usually couldn’t have been replicated by any other person.

Now that I’ve completely changed your lives and single-handedly upped your English grade, I’d absolutely love to hear all of your success stories in the comments.

Une Nouvelle Direction pour le Conseil des Canadiens

Je me suis renseigné un peu sur le Conseil des Canadiens lors de mon discours, mais il y avait beaucoup de détails que j’ai soit manqué ou que je n’avais juste pas assez de temps de couvrir avec la limite de 5 minutes. Alors, ce blogue sera un raccourci de toute l’information que j’ai pu trouver sur le conseil et le nouveau projet qu’ils tentent à suivre.

“Ancient Logo Du CDC.” Council of Canadians, canadians.org.

Le Conseil des Canadiens a été conçu en 1985 comme une petite organisation à but non-lucratif. Je dis petite comme l’organisation n’est pas aussi grande que Greenpeace, ou la WWF, ou plusieurs autres organisations environnementales, mais les fondateurs du CDC sont celles des noms les plus connues au Canada. David Suzuki, Margaret Atwood, Farley Mowat et Maude Barlow se sont regroupées pour former l’association qui n’aide pas juste avec l’environnement, mais avec la qualité de vie au Canada en Général. Oui, techniquement, ils ne sont pas une organisation complètement environnementale, maaaaais je pense que ça compte, surtout lorsqu’on analyse ce qu’ils ont fait pour notre environnement.

Du côté de l’environnement, la plupart des actes faites par le Conseil des Canadiens ont été exécutés en exprimant leurs pensées, et leurs inquiétudes au gouvernement sous forme de protestations. En effet, tout ce que Maude Barlow tentait de faire et tout ce que j’ai mentionné dans mon discours a été complété AVEC l’aide de son conseil! La dispute pour NAFTA, les rassemblements dans des communautés vulnérables et le travail qu’elle a fait contre les mines comptent tous comme les réalisations du Conseil des Canadiens. Après l’accord de NAFTA, ils ont décidé de vouloir visiter et d’aider d’autres pays autour du monde. Ceci dit, les autres fondateurs du conseil sont beaucoup moins liés au groupe que Maude et le reste de leurs réalisations, incluant les uns hors du Canada sont plutôt sur le côté politique et sur la justice que l’environnement.

“Une Manifestation Avec L’assistance Du Conseil Des Canadiens.” Council of Canadians, canadians.org/history.

Même si l’organisation a presque 40 ans, leur plus grand projet pour l’environnement commence maintenant. Aujourd’hui, l’organisation a décidé de prioriser la gestion de l’eau avec un accent sur les communautés autochtones. «The Pact for a Green New Deal» est le nom d’un grand projet dont le CDC est membre. Ce dernier tente de réduire les émissions dans l’air en réconciliant avec les communautés autochtones en même temps. Avec le pacte, ils planifient aussi de distribuer l’eau également autour du Canada, n’importe ton ethnicité. Le plan est seulement possible par mettre de la pression sur le gouvernement; la plus grande force du CDC. Leurs protestations sont maintenant contre Nestlé et d’autres entreprises qui consomment notre eau d’une façon non-renouvelable et malpropre. Leur dernier but en ce moment serait de rendre les problèmes qu’on fait face au Canada plus connues avec tous les citoyens. Ils ont vu à travers leurs projets que la meilleure façon de faire un changement et que le plan soit accepté par le gouvernement serait d’avoir un grand groupe de personnes qui opposent la norme, et pour une ressource aussi essentielle et importante que l’eau, ils croient que partager l’information et de trouver des nouveaux supporteurs est absolument nécessaire. Leurs efforts au paravant n’ont pas toujours été des succès, mais j’ai vraiment hâte à voir le sort de ce projet.

Sources:

Cheung-gertler, Jasmin. “Council of Canadians.” Council of Canadians | The Canadian Encyclopedia, 4 Mar. 2015, www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/council-of-canadians.

“History.” History | The Council of Canadians, canadians.org/

La pensée géographique est encore nécessaire aujourd’hui

Chaque magasin, chaque maison, chaque hôpital et chaque meuble en général a été construite où elle est pour une raison. Les différences entre les meubles dans différents pays et même dans différents villes est grâce à la géographie de la région. La pensée géographique ne veut pas juste dire qu’on peut bien utiliser une carte ou qu’on peut identifier la topographie de tes alentours, c’est pouvoir reconnaître pourquoi la géographie d’une certaine région est comme elle est et comment cette géographie c’est formé. Aujourd’hui, la pensée géographique est quand même très utile dans le 21ème siècle pour plusieurs métiers et pour simplement mieux comprendre le monde autour de toi. 

Musthafa F. , https://unsplash.com/photos/2khK5J2HYt0

La pensée géographique se divise en 4 parties, les interrelations, les constantes et les tendances, l’importance spatiale et la perspective géographique. Dans d’autres mots, quand tu observes une région ou un lieu d’une façon géographique, tu serais capable de comprendre l’importance de sa localisation, ses liens avec la vie humaine et la nature, l’impact ce lieu pour divers points de vue (soit économique, historique, environnementale ou d’une autre façon) et de comprendre l’histoire du lieu. Ça a peut-être l’air compliqué de pouvoir penser géographiquement, mais en réalité, on a seulement besoin d’un peu de pratique et de recherche!  

Il y plusieurs postes où la pensée géographique est absolument nécessaire. La planification des rues et des villes requiert une bonne connaissance de l’importance spatiale et des interrelations. Planifier comment on gérera les animaux et la nature dans une région ainsi que l’importance qu’un lieu a pour la vie avant de construire sont des facteurs importantes qui déterminent où on développera nos meubles. Les météorologistes utilisent les constantes et les tendances en captant les températures et les climats du passé d’une région et les compare avec celles d’aujourd’hui. Ceci les aide à mieux identifier les anomalies naturelles si jamais une se crée. Les services sont créés et distribués utilisant la perspective géographique. Des soins à domicile pour les personnes âgées et les écoles seront répartis par le nombre de personnes qui ont en besoin, des églises pour une religion en particulier ne seront seulement construites s’il y a une demande. Il y a plein d’autres façons d’utiliser la pensée géographique pour aider avec le fonctionnement d’une communauté en particulier, ce qui la rend pratiquement indispensable. 

La repartiton de plusieurs différentes services dans une ville, 2018, http://www.narutogis.com/apis/arcgisjs3.27sdk/jshelp/operations-dashboard-extensibility-create-ext-maptool.html

Même si la pensée géographique n’est pas nécessaire pour un métier qui t’intéresse, pouvoir penser d’une manière géographique peut quand-même être utile pour toi-même. Au moins pour moi, lorsque je voyage ou quand j’ai déménagé il y a 2 ans, j’ai adoré explorer mes nouveaux alentours. La beauté de ce monde est qu’il y a toujours un autre endroit à explorer et le fait que je savais comment penser géographiquement fait que je peux découvrir davantage sur l’histoire derrière ces endroits et me rend mieux informé sur la nature, la population, la topographie et le monde autour de moi. Surement, ce dernier n’est pas entièrement nécessaire, mais mon point c’est que la pensée géographique est quand-même servir utile pour n’importe qui.  

À mon avis, la pensée géographique est une habilité utile pour un individu, et extrêmement nécessaire pour nos communautés. Je croix aussi que la pensée géographique serait toujours utile, n’importe les avancements dans notre société. Ça me semble très évident, mais si vous avez l’opinion inverse, je suis très intéressé à apprendre votre point de vue et comment vous pensez que la pensée géographique perdra son importance.  

Sources: https://media.nationalgeographic.org/assets/file/Framework_correlation_Jan_2019.pdf

The true meaning of Xenoblade 2’s « Elysium »

My thoughts on Xenoblade Chronicles 2 are very… complicated to say the least, but I can’t deny that the emotional aspects and the themes of the game are some of my favorites from any form of media I’ve ever encountered. Speaking of those themes, Xenoblade 2’s environmental message is one of the strongest parts of the game, as it mimics the way we humans treat the earth with its own unique spin on the world and our land. 

For context, in the game, everyone lives on the backs of giant living animals named Titans swimming through an endless sea. These Titans, the population’s only living space, are nearing extinction so Rex, the story’s main character, is to find Elysium, a supposed mythical nature-filled world for everyone to live in.  

A vision of Elysium Rex sees in a dream at the start of the game, (My photo)

Even if the topography of the world is imaginative, the same environmental issues tackled in Xenoblade 2 are very much real to the players. Just like in our society, each Titan is treated as its own country which adds a political aspect to the environment. Instead of working together on solving the imminent land problem they had, each government ignores or avoids coming to an agreement with the others. The people of each country suffer from a different environmental problem that accelerated the death of their Titans. 

Mor Ardain, a giraffe looking Titan, had all of its natural resources used up by its people and is left looking like a barren wasteland riddled with holes from mining experiments. Gormott and Tantal are two smaller, less developed countries that need to sell their Titan’s resources and parts of the titan itself to keep its people afloat. Torna, Speccia and Judicium are all dead Titans caused by human conflicts, and this loss of crucial living space was only considered a problem after they were lost. Comparing this with even only what we’ve seen in class to up until now and there are already parallels between the two with the most glaringly obvious one being that in both situations, we need our environment much more they it needs us. 

The death of the Tornan Titan, (My Photo)

Still, none of what I mentioned was as impactful to me while playing Xenoblade 2 as its ending. HEAVY SPOILERS AHEAD…. but I genuinely can’t bring myself to recommend this game to literally anyone, so feel free to read this section or skip it entirely. 

At the end of the game, Rex ends up finding Elysium all the way up in space (Don’t question it, it’s complicated). However, the paradise we awaited was far from reality. Elysium was a barren desert, filled with remains of destroyed houses and old relics instead of plants and wildlife. Elysium was a vision of what their world would become shortly, due to the population killing their only land. I often hear discussions about colonizing Mars or venturing into space for our survival, when finding real solutions to problems we face is still a possibility. Elysium doesn’t exist, both in Xenoblade 2 and in our world. Yet unlike in Xenoblade, we haven’t reached a stage where such a « plan B » is our only option. Protecting our earth is still possible and very much doable today, and our “plan A” needs to be to prevent a scenario like the one in Xenoblade 2 to ever become our reality.  

The real Elysium, 10 Sep. 2019. https://www.ign.com/wikis/xenoblade-chronicles-2/Chapter_10

This game’s message to treat our environment like it’s living often gets overshadowed by other themes of the game. Yet the grim way they share said message has been constantly bouncing around in my mind for about a year now.

There’s no way I’m a grizzly, right?

When we were all getting spirit animals picked for us, I was hoping to get paired up with the polar bear, one of my favorite animals and one I knew I had multiple similarities with. However, the bear that was picked for me wasn’t the one with fur as white as the snow where they live, but the mighty grizzly bear. At first, I thought there was no way a person as shy and mild-mannered as myself could have any similarities to such a strong beast, but as it turns out, we’re not too different after all.

A grizzly bear by trees (https://www.monde-animal.fr/fiche_animaux/ours-brun/)

Grizzlies are solitary for the most part, only regrouping if they need to. In other words, they’re living my best life. I’ve always preferred to work alone and generally be left in solitude if I have the chance. I’m not exactly sure why but making discoveries by myself has always been really appealing to me. One of my dreams in life is to life like a grizzly for a year or two; completely alone unless I desperately need a favor from someone. Then again, just like a grizzly, I’m not territorial or dependant on being alone, and I’m cool when I’m around others. Grizzlies are fine with each other, but they can be vicious with humans and other forest animals. The more I thought about it, I realized that I tend to act the same way to an extent. With my friends, family, and others I’m around often, I might not be the biggest social butterfly but I’m still. However, when I’m around strangers, for some reason, I’m uncharacteristically aggressive and rude which makes for some… unique first impressions to say the least.

If all those similarities weren’t enough to convince you that grizzlies and I are alike, there’s a few more traits that both of us share. When I’m alone, my favorite places to hang around are forests around my house, which just happen to be grizzly bears’ natural habitat. Furthermore, although they eat berries more than anything, both me and grizzlies are salmon aficionados. Now that I think about it, I practically AM a grizzly bear myself! My uncontrollable hair can easily be confused for fur and my crippling scoliosis matches the humps grizzlies have on their backs. If you don’t have 20/20 vision, it’d be pretty dang hard to find any differences between me and my temporary spirit animal.

Grizzlies hunting for salmon (https://www.youtube.com/watch?v=0b56txegBhw)

All jokes aside, I’m honestly surprised I was able to find so many different ways I could relate to grizzlies. I wonder if there are other animals that I can relate to, or if I’m stuck being with bears for the rest of my days.

Source (Info):

Grizzly tendencies and appearance: https://www.canadiangeographic.ca/article/animal-facts-grizzly-bear